Pansements




Historique des traitements

• Peau de chamois

• Peau de mouton

• Matelas à blocs déplaçables
– Guttmann(1940)

• Matelas à pression d'air variable


« Que faut-il mettre sur une escarre ? Rien, et surtout pas le malade » Raymond Vilain



Prise en charge pré-opératoire

Etat nutritionnel (nutritionniste)
– Protidémie et albuminémie
– 1500 calories/j minimum
– Sonde nasogastrique
– Gastrostomie percutanée
– Obésité : risque majeur

Traitement des facteurs de risques:
– Diabète
– Insuffisance cardio-vasculaire
– Insuffisance respiratoire
– Insuffisance rénale
– Anémie
– Spasmes musculaires
• Kinésithérapie
• dépliage  chirurgical
• myorelaxants

Types de supports

• En général 3 positions de latéralisation sont nécessaires

Cliniplot® :
– préventif
• Lit Nimbus® et matelas Thérakair® :
– Si 3 positions impossibles
– plus performant
• Clinitron ®, lit à air(Thérapulse ® ,Kinair ® ):
– Escarres multiples
– Absence
de coopération


Hygiène locale

– Incontinences urinaires+++
• Sonde urinaire

– Incontinence rectale
• colostomie

– Prélèvements bactériologiques
• 2- 3 jours avant intervention
• Fla
sh d'antibiotique per-opératoire




Préparation locale

• Détersion mécanique
– Excision au bistouri/ciseaux de la croûte noire
– Eau oxygénée/bicarbonate/sérum physiologique
Pansements aspiratifs

• Détersion chimique
– Eau oxygéné-Bicarbonate (14o/oo) : mélange 50%-50%
– Sucre
– Hydrocolloïdes(duoderm® , comfeel®…)

• Dans les intervalles de détersion
– Compresses vaselinées
– Alginate de calcium(algostéril®…)
– Élase




Pansements aspiratifs

• Compresses humides, mousses d'éponges chirurgicales

• Pansement occlusif
Opsite®

• Aspiration
– Redon
Aspiration murale

• + /- antibiotiques

Matériel
Attention, cette présentation du pansement aspiratif n'est qu'une adaptation du système commercialisé.
Le matériel utilisé ne possède pas l'agrément de dispositif médical propre à cette utilisation.


Etape 1: mise en place du Duoderm ® sur les bords de la plaie (pour l 'étanchéité)
Etape 2: passage du drain dans les éponges et application sur la plaie
Etape 3: Combler les espaces avec des mousses. Fixation sommaire des éponges avec des bandes d 'Opsite®
Etape 4: Fixation complémentaire des épondes avec des bandes d 'Opsite. Vérifier l'étanchéité autour du drain

Etape 5: faire le vide (- 120 mm Hg sur vide mural). Compléter l 'étanchéité avec de l 'Opsite


Le pansement sous vide a permis la détersion et le bourgeonnement de la plaie. Celle-ci a été greffée et le pansement remis en place afin de servir de bourdonnet.


Cicatrisation dirigée

Long, aléatoire

Pas de recette standard

Expérience du médecin

Cicatrice fragile, adhérente



Copyright Ph. Pélissier, 2007